Le jury

Découvrez les membres exceptionnels de l'édition 2022

Pierre Pinaud
© Unifrance

Pierre Pinaud Président du Jury

Réalisateur

Pierre étudie à l'École Nationale Louis Lumière. Submersible, un moyen métrage qu'il met en scène en 2003 est présenté au Festival de Clermont-Ferrand. En 2006 et 2008, il développe 2 projets de long métrage, Iceberg et On air, tout en écrivant le scénario de son prochain court-métrage intitulé Les Miettes, qui reçoit en 2009, le César du meilleur court-métrage.

Son premier long métrage, Parlez-moi de vous (2011) porte sur "une quête de reconnaissance intime, familiale et d'identité" : des thèmes récurrents dans une œuvre formellement variée, constituée de farces, de drames et de fables mâtinées de réalisme social. Pinaud aime à se laisser "porter par un destin ou un combat personnel, un trajet et une attention au monde qui nous entoure". Il est aussi obsédé par "un cinéma qui met au premier plan les comédiens (comme chez Renoir) et leurs émotions."

Son deuxième long métrage, La Fine Fleur (2021), projeté en ouverture de cette édition, est un film abordant avec humour et tendresse des sujets profonds.

Melan Omerta
© DR - Kytao

Melan Omerta

Acteur et Rappeur

Originaire de banlieue parisienne, Melan déménage à Toulouse avec sa famille lorsqu'il a 13 ans. Passionné d'arts de rue, il s'adonne au graff puis, petit à petit, au rap. Ses morceaux engagés et bien écrits, qu'il chante avec un fréquence importante, lui permettent de se faire un nom dans le milieu. Sa notoriété s'accroît toutefois beaucoup lorsqu'il est choisi pour rapper en première partie d'un concert de Bigflo et Oli, au Zénith de Toulouse.

En 2020, le jeune homme fait ses premiers pas au cinéma aux côtés de la grande Catherine Frot dans La Fine Fleur. Dans ce drame mis en scène par Pierre Pinaud (Parlez-moi de vous avec Karin Viard), Melan joue un jeune en insertion qui tente, en compagnie d'une grande créatrice de roses au bord de la faillite, de sauver la petite exploitation artisanale de cette dernière.

Alain Cauchi
© Simon Larvaron

Alain Cauchi

Acteur

Alain est un acteur français qui a joué dans de nombreux films d'André Téchiné.

Après une formation aux cours Florent et à l'Atelier Blanche Salant/Paul Weaver, Alain rencontre Andreas Voutsinas, dont il intègre l'atelier durant dix ans. Il lance alors sa carrière et joue dans une soixantaine de films/téléfilms, dont Mes chères études ou encore Fragile, pour lequel il reçoit le prix d'interprétation Coup de cœur du jury à Luchon.

Alain se fait remarquer parallèlement sur les planches pour ses pièces : Les Lavandiers qui lui permettra notamment d'être nommé aux Molières dans la catégorie Meilleur auteur.

En 2018, il apparaît dans la série Demain nous appartient et reçoit le prix du public au Festival International du Film d'Histoire de Pessac pour La Police sous Vichy.

En 2020, il donne sa voix au personnage de Léon dans le film d'animation Josep primé dans de nombreux festivals ainsi qu'aux César.

Laïla Hamdaoui
© Arthur Pal

Laïla Hamdaoui

Réalisatrice et Productrice

Originaire de Montmirail, Laïla a suivi des cours à l'école de danse de l'ELC pendant une dizaine d'années.

Elle commence a travailler en tant que chef de projet sur une série avec son danseur favori.

Forte de son expérience dans différentes structures comme productrice pour des films publicitaires, du web, et des courts-métrages, elle créée sa boîte de production pour réaliser et produire ses projets et ceux d'autres jeunes réalisateurs.

Ces projets sont principalement des documentaires et des vidéos de danses, ses deux formats de prédilection.

Depuis 2020, Laïla est post-productrice pour des projets publicitaires et des clips d'artistes internationaux.

Elle travaille actuellement en tant que productrice et réalisatrice sur un documentaire abordant la construction identitaire des jeunes métissés français d'origines étrangères. 

Guillaume Bats
© Bruno Charles

Guillaume Bats

Comédien

Après avoir pris des cours de théâtre à l’Espace Loisir Culture de Montmirail, Guillaume se fait repérer petit à petit par le biais de sketchs diffusés sur internet et dans des émissions télévisées, telle que « On n’demande qu’à en rire » sur France 2. 

C’est ainsi qu’il élargit son réseau professionnel et que plusieurs grands noms de l’humour et de la scène française le repèrent et lui proposent leurs premières parties. C’est le cas d’Eric Antoine, Anthony Kavanagh, Jean-Marie Bigard, Jérémy Ferrari (avec qui il collaborera ensuite pour l’écriture de son nouveau spectacle), Michaël Gregorio, etc. 

On a également pu le voir au Festival de Montreux ainsi que dans plusieurs éditions du Gala du Smile & Song Festival, retransmis en France, en Belgique et en Suisse par C8 et Comédie Plus, ou encore lors de divers apparitions promotionnelles (Salut les Terriens, Vivement Dimanche, etc.)

Laurent Balandras
© Galerie Hegoa

Laurent Balandras

Producteur, Éditeur et Manager musical

Laurent a fondé en 2007 sa société au sein de laquelle il s'occupe, entre autre, d'artistes comme Olivia Ruiz.

Grand spécialiste de la chanson française, il a créé la collection Musik aux éditions Textuel, publiant notamment les livres de Zazie, Arthur H., etc.

Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages dont les manuscrits de Claude Nougaro, ainsi que ceux de Serge Gainsbourg.

Grand amateur de cinéma, il fut le manager de Anna Karina.

Thierry Illouz
© Editions Iconoclaste

Thierry Illouz

Ecrivain

Thierry Illouz est avocat, romancier, auteur de pièces de théâtre dont plusieurs ont été jouées au théâtre du Rond-Point, notamment par François Morel et Charles Berling, ainsi qu’au festival d’Avignon. 

Avec Marie Nimier, il écrit aussi des textes de chansons pour Art Mengo, Enzo Enzo, Lambert Wilson, Mauranne, Juliette Gréco… 

Il est l’auteur de plusieurs livres : L’Ombre allongée (2001, Fayard), Quand j’étais soldat (2003, Fayard), J’ai tout (2004, Buchet-Chastel), La nuit commencera (2014, Buchet- Chastel) qui a remporté le prix Simenon 2015 et Même les Monstres (2018, Iconoclaste). 

Sandrine Farget
© Sandrine Farget

Sandrine Farget

Plasticienne

Sandrine Farget est une artiste protéiforme. Ses recherches autour de l’identité s’inspirent essentiellement de l’imagerie médicale et scientifique. 

De l’empreinte digitale à l’empreinte génétique, elle aborde différentes facettes de l’Humain avec une écriture très personnelle. 

Ses œuvres singulières (sculptures, installations, photographies et vidéos) nous rappellent que chacun d’entre nous est une pièce unique !

Le programme

La programmation complète

Le film en ouverture

La Fine Fleur

Les films en compétition

La sélection officielle

En partenariat avec